Une question qui revient souvent et qui vaut la peine d’être répondue ; la différence entre l’ostéopathie, la physiothérapie, et la chiropractie. Éclairons ce mystère !

Les similarités

Il faut d’abord comprendre que ces trois approches tombent sous la même catégorie de “thérapie manuelle”. En effet, ces trois thérapies utilisent majoritairement des techniques dites manuelles (appliquées avec les mains) pour soulager les maux que présentent les patients qui les consultent. Cela étant dit, la physiothérapie et la chiropractie possèdent des exceptions, puisqu’ils utilisent par moments des outils externes comme l’ultrason ou le TENS (Transcutaneous Electrical Nerve Stimulation). Le motif de consultation principale pour lequel la population consulte ces trois approches est la même, des douleur et des inconforts musculosquelettique : mal au dos, genou, cou, poignet, sciatique, etc etc… Selon certaines problématiques telles qu’un mal de dos, les trois professionnels risquent d’être capable de vous aider. Dans ce cas, c’est alors une question de préférence. Sinon, lorsqu’une approche ne fonctionne pas, il devient intéressant d’essayer les autres. Voilà la beauté d’avoir le choix entre différentes approches ! Aucune thérapie miracle n’existe… Si elle existait, on serait au courant !

Les trois approches possèdent leurs forces et leurs faiblesses. Un bon professionnel reconnait son champ d’expertise et réfère lorsque le patient sort de son spectre d’action, ou lorsque les traitements ne donnent pas les résultats attendus. Pour les trois approches, si aucun changement n’apparait entre 3 à 5 traitements, il est judicieux de se poser des questions. Attention à bien comprendre votre douleur par contre ! Desfois, l’intensité de la douleur reste la même, mais vous gagnez quand même en mobilité (vous recommencer à faire des mouvements au paravent impossible) et cet élément est souvent un bon signe de récupération ☺ La distinction des trois professions réside alors dans leur philosophie et leurs champs d’expertise variée.

L’ostéopathie

Un ostéopathe est un professionnel de la santé qui sera en mesure de soulager un vaste spectre de problématiques suivant un principe central : une structure mobile est une structure capable de fonctionner de manière optimale. Tel un horloger ou mécanicien du corps, l’ostéopathe cherche a trouver le rouage bloqué, la valve qui ne ferme plus, ou à faire circuler l’huile qui stagne dans le mécanisme. Bien sur, ceci est une analogie simple puisque bien que sur certain égard le corps est une entité (bio) mécanique, elle est vivante et complexe. Le corps ne peu pas être vue de manière linéaire, bien souvent 1 + 1 n’égale pas 2… Ça peu être 2, 3, 4…. Ça dépend ! Cette complexité, cette réalité d’immense possibilité qu’offre le matière vivante est ce qui la rend à la fois si puissante, si belle, et spectaculaire. Nous devons rester humble face à ce cadeau que représente la vie!

Place à un exemple de la vision ostéopathique. Prenons un genou. Un genou possède la fonction de supporter le poids du corps, et d’offrir une mobilité complète libre de douleur. Si un tibia est dévié latéralement, la biomécanique risque d’être affecté et la conséquence attendue est un genou douloureux. Le rôle de l’ostéopathe est donc d’évaluer le corps dans son ensemble, trouver le blocage tibiale et de le corriger afin de permettre au corps (et au genou) de retrouver sa fonction normale.

Il est important de noter que l’ostéopathe risque d’évaluer le corps dans son ensemble puisque le blocage n’est pas toujours local.

Prenons l’analogie de deux rameurs dans un canoë. Par une journée de beau temps, deux amis partent en canoë. L’ami #1 décide alors d’arrêter de ramer… nous pouvons imaginer que le premier à forcer trop fort, et a possiblement se blesser, n’est pas l’ami # 1 mais bien l’ami # 2! Le problème (le blocage) de l’ami #1 crée la souffrance chez l’ami #2… Le symptôme! La morale de l’histoire est que la localisation des symptômes n’est pas toujours la localisation du problème. Un genou douloureux peut être causé par la cheville, le bassin, ou même les cervicales, d’où l’intérêt pour l’ostéopathe de toujours opter pour une évaluation globale afin de trouver la vraie source du problème.

Une spécificité de l’ostéopathie est sa capacité d’intervenir au niveau du système cranio-sacrée de la sphère digestive. Cette expertise permet aux ostéopathes d’aider avec des gênes qui vont au-delà des troubles musculosquelettique comme des dysfonctions fonctionnelles digestives, des douleurs chroniques, des symptômes post-commotionnels, le sommeil, l’énergie, certain cas d’infertilité et même le stress ou anxiété. L’ostéopathie est donc une thérapie manuelle qui cherche à trouver les différents blocages du corps, afin d’optimiser la fonction et la guérison naturelle du corps.

Au Québec, la formation en ostéopathie s’offre au privé. Les gradués des écoles respectant les standards mondiaux de formation sont membres de l’association Ostéopathie Québec. Vous pouvez trouver plus d’amples informations sur cette approche, et sur la situation de l’ostéopathie au Québec directement sur le site web de l’association professionnelle.

La physiothérapie

Selon l’ordre Professionnel de la Physiothérapie du Québec (OPPQ), la physiothérapie se définit comme : “une science de la santé dont le rôle est de vous permettre de retrouver le maximum de vos capacités physiques afin que vous puissiez réaliser vos activités quotidiennes, accomplir un travail, pratiquer un loisir ou un sport, et ce, en fonction de votre condition et de votre potentiel de récupération. Elle favorise ainsi votre autonomie tout en vous permettant de rester actif dans votre vie personnelle et sociale.” Cette approche cherche à maximiser les fonctions physiques au travers d’une variété d’outils : thérapie manuelle, chaleur, cryothérapie (froid), électrothérapie (stimulation musculaire/sensorielle, ultrasons, laser, etc.), l’eau (hydrothérapie), les exercices, les massages, etc. Elle risque d’être efficace pour des problèmes de source musculosquelettique et est souvent recommandé et même nécessaire lors de réhabilitations post-opératoires.

Les physiothérapeutes sont excellents pour évaluer les débalancements musculaires, et conseillers des exercices spécifiques afin de retrouver une normalité musculosquelettique. Pour plus d’informations, consulter le site web de l’OPPQ.

La chiropractie

Selon l’ordre des Chiropraticien du Québec, cette approche se définit comme : “une discipline de la santé qui vise le diagnostic chiropratique, le traitement et la prévention des conditions de nature neuro-musculo-squelettique, par des ajustements vertébraux et articulaires. L’ajustement chiropratique, pratiqué principalement avec les mains, sert à éliminer les interférences du système nerveux et à rétablir le fonctionnement optimal de la physiologie du corps humain, misant alors sur sa capacité inhérente à se maintenir en santé sans médicaments ni chirurgie (homéostasie). La chiropratique « met l’accent sur la relation entre la structure (principalement la colonne vertébrale) et la fonction telle que coordonnée par le système nerveux. »

Selon la vision chiropratique, la vaste majorité des maux sont d’origine vertébrale, et ils ont donc développé une expertise à ce niveau. Ils vont par moment procéder a des rayon-x afin d’identifier les “subluxation” vertébrale et ainsi les corriger, visant à soulager les maux de leurs patients. Pour plus d’information, consultez le site web de l’Ordre des Chiropraticiens du Québec .

En résumé

Globalement, si vous avez des douleurs d’origine musculosquelettique, les trois approches peuvent vous aider. Si vous désirez soulager des troubles d’ordre plutôt digestif ou qui dépasse le cadre musculosquelettique, je vous conseille l’ostéopathie. Pour ce qui est maux de tête ou migraine, l’ostéopathie et la chiropractie possèdent des outils pour vous aider. Pour une réhabilitation physique post-chirurgie ou post-blessure, je vous conseille la physiothérapie.

Finalement, pour une problématique qui ne se règle pas avec une de ces trois approches, je vous conseille de voir si les autres peuvent vous aider !

Vive le travaille d’équipe !

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.